Bourdais: Analyse d’un échec

16 07 2009

Bourdais remercié par Toro Rosso

Il est toujours plus simple de tirer des conclusions a posteriori. Avec des si on mettrait Paris en bouteille et Rome sur le bouchon dit le vieux dicton. Mais force est de constater qu’il y a quelque chose qui à coincé quelque part avec Bourdais. Oui mais quoi? Pourquoi un quadruple champion de Champ Car ne parvient pas à faire ce qu’un novice réussi brillamment?

Oublier ses acquis. En arrivant en F1 tout auréolé de ses 4 titres, Bourdais a dû tout oublier, tout réapprendre. Sans vouloir minimiser le palmarès du Français, le Champ Car n’est pas la F1. Une monoplace de F1 est, comme Seb le soulignait lui même à son arrivée chez Toro Rosso, bien plus complexe et par conséquent plus difficile à mettre au point. A Melbourne l’année dernière, Bourdais était donc un débutant comme les autres.

Le Français a dû apprendre la F1. On souligne souvent que Vettel l’a dominé pour cette première saison. Oui, mais Vettel avait déjà claqué des temps le vendredi au volant d’une BMW-Sauber, il savait donc comment aller vite sur un tour. Et puis il avait déjà disputé des GP, le déroulement d’un weekend end de course ne lui était donc pas non plus totalement étranger.

Toro Rosso n’est pas réputée pour être particulièrement tendre avec ses pilotes. Il n’y a qu’à se remémorer les déclarations concernant Speed et Liuzzi pour s’en rendre compte. Partant du principe que Helmut Marko (celui qui est chargé du recrutement des pilotes pour le taureau rouge) n’a jamais voulu de Bourdais qui est surtout un choix de Berger, l’issue de l’aventure F1 pour Sébastien semble moins surprenante. Il n’entrait tout simplement pas dans le moule. L’objectif de Toro Rosso est de servir de tremplin aux jeunes pilotes RedBull, pas à un trentenaire qui rêve de F1 depuis qu’il est gosse.

Sébastien est, un peu à l’image d’un Trulli, un pilote qui marche au moral. Et il est certains que l’ambiance au sein de son team ne devait pas être optimale à son épanouissement aussi bien en dehors que sur la piste. Pas écouté Sébastien? Au Nurburg, l’équipe a laissé ses deux pilotes régler leurs monoplaces comme ils le voulaient le vendredi avant d’opter pour les réglages de Buemi pourtant moins performants, oui mais Buemi est un pilote maison. Les journalistes n’ont probablement rien arrangé avec leurs questions incessantes sur son avenir. Sa réaction suite à la question de Laurent Dupin sur l’antenne de TF1 montre bien que Sébastien était à cran et las de toujours devoir se justifier.

En 2009, Bourdais n’a effectivement pas répondu aux attentes. Mais est-ce uniquement de sa faute?  Le remplacer ne fera pas avancer la voiture plus vite. C’est les performances globales du team qui sont décevante. De plus toutes les rumeurs hivernales et le temps que Toro Rosso a pris avant de le confirmer n’a surement pas permis au Français de préparer sereinement cette deuxième saison en F1. Mais on ne refera pas l’histoire, malheureusement.

La question qui se pose maintenant est quelle tournure prendra la carrière de Bourdais en 2010? En F1? Je ne le crois pas. Un retour aux USA en Indy? Peu probable, il n’a plus rien à y prouver. La Nascar? Pourquoi pas, il s’agit là de la catégorie la plus populaire au pays de l’oncle Sam. Les 24H du Mans? Avec la F1 c’est un des rêves de Sébastien, et nul doute que la deuxième place acquise cette année lui donne envie de revenir en 2010 pour gagner cette fois. Et pourquoi pas un programme complet en endurance? Personnellement, je privilégierais cette piste. Le calendrier de la Nascar ne lui permettrait probablement pas de participer au Mans la saison prochaine.

Publicités




Officiel: Bourdais quitte Toro Rosso!

16 07 2009

C’était dans l’air depuis quelques jours, c’est maintenant officiel, Sébastien Bourdais a été remercié par son écurie. C’est ce qu’annonce autosport. « Pour notre deuxième année avec Sébastien, notre partenariat n’a pas rencontré nos attentes » explique Tost, « Nous avons donc décidé de le remplacer pour le prochain GP en Hongrie. » Le nom de son remplaçant n’est pas encore connu et sera dévoilé en tant voulu. Mais il y a fort à parier qu’il s’agira du jeune Jaime Alguersuari, actuel troisième pilote RedBull.





Alguersuari testera la STR4 vendredi

15 07 2009

Toro Rosso

La Scuderia Toro Rosso introduira d’importantes évolutions aérodynamiques lors du prochain GP disputé en Hongrie. Ce nouveau package comprendra toutes les dernières améliorations apportées à la RB5 dont le fameux nez en forme de requin marteau. L’objectif est de gagner entre 7 et 9 dixièmes au tour d’après Sébastien Buemi. Ce qui pour Bourdais, devrait permettre aux STR4 de se qualifier régulièrement entre la 8ème et la 12ème position sur les grilles de départ.

Avant de partir en Hongrie, Toro Rosso effectuera des essais en ligne droite, surement pour valider toutes les nouveautés apportées à la voiture. C’est le troisième pilote RedBull Jaime Alguersuari qui se chargera de ce roulage. Une façon pour lui d’avoir un premier contact avec sa future monoplace? Peu probable, après tout Ferrari a déjà réalisé ce type d’essais et c’est chaque fois les pilotes essayeurs qui s’en sont chargé. Quoi qu’il en soit l’écurie n’a toujours pas communiqué officiellement sur le cas Bourdais.





Pas de nouvelles bonnes nouvelles?

14 07 2009

D’après les rumeurs circulant hier sur l’avenir (incertains) de Sébastien Bourdais en F1, Toro Rosso devait confirmer la mise à pied du français dans les 48 heures. En voilà déjà plus ou moins 24 de passées et toujours rien. Pas de nouvelles bonnes nouvelles? En tout cas à l’heure actuelle, Bourdais est toujours pilote de Formule 1…





Alguersuari le prétentieux!

13 07 2009

Jaime Alguersuari

On avait déjà Nelson Piquet Jr, maintenant on risque d’avoir Jaime Alguersuari! Le jeune Espagnol n’est même pas encore officialisé à la place de Bourdais (qui n’est par ailleurs toujours pas officiellement mis à pied…) qu’il y va déjà de sa petite phrase: « Il semble que cette année, il (Bourdais) n’a pas tout donné, pas comme il aurait dû le faire. Je crois vraiment que la décision de Red Bull est juste, mais ce n’est pas très agréable de voir quelqu’un partir après seulement une demi-saison. »

Je me réjouis de voir ce que le novice fera s’il se retrouve effectivement au volant de la STR4 en Hongrie. Parce qu’il ne faudrait quand même pas oublier que le jeune homme n’a encore rien montré de probant en sport auto. En tout cas une chose est sûre, la F1 n’aime pas beaucoup les prétentieux, Piquet Jr et Hamilton (de façon moindre certes mais tout de même) en sont la preuve. A méditer donc!

NB: J’admets tout à fait que les performances de Bourdais sont décevantes, mais est-ce uniquement de sa faute? Et qu’un novice se permette ce genre de réflexion que ce soit envers n’importe quel pilote, je trouve ça particulièrement gonflé et mal venu.





Top/Flop: Silverstone

27 06 2009

Silverstone Top/FlopEt c’est repartit pour un tour. Silverstone est connu pour être un circuit de pilote. Alors qui a dompté l’ancien aérodrome? Qui s’est fait tout petit dans son baquet? C’est le Top/Flop de Silverstone!

TOP

Sebastian Vettel: Après sa bourde de Turquie, le pilote RedBull a réalisé un week -end sans faute. Pole, victoire et meilleur tour en course, Vettel a tout raflé dans la campagne anglaise. Cette victoire doit avoir une saveur particulière car acquise sur les terres de Button ou l’anglais n’a jamais vraiment brillé. Il faut aussi souligné le travail de Newey à l’usine qui permet a RedBull de maintenir le cap voir même de prendre l’avantage, mais pour ça il faudra attendre une ou deux courses avant de pouvoir l’affirmer.

Mark Webber: L’australien était régulièrement devant Vettel ces derniers temps mais c’est l’Allemand qui fait gagner la RB5. Mark ruminait après les qualifications ou Raikkonen l’aurait gêné. Quoiqu’il en soit, Vettel était le plus fort en Angleterre, mais le sympathique Australien mériterait lui aussi d’en remporter une cette saison.

Felipe Massa: Belle course de Massa. Ces qualifications étaient pas terribles mais sa stratégie et son départ (merci le KERS?) lui permettent de finir au pied du podium. Raikkonen n’a pas sur faire aussi bien malgré un départ tout aussi correct.

Nico Rosberg: Nous sommes à la mi-saison et les Williams sont toujours dans le coup. Mieux elles semblent remonter dans la hiérarchie et le podium ne devrait plus être loin.

Hamilton-Alonso: Voir ces deux là se battre comme des chiffoniers a bien été la seule distraction de ce GP pas franchement enthousiasmant. Cependant le fait que ça se passait en milieu de peloton faisait un peu peine à voir pour deux pilotes de cette envergure.

Giancarlo Fisichella: La Force India progresse petit à petit et Fisico se rappel à notre bon souvenir qu’il est capable de faire de jolies choses. Les points n’étaient pas loin ce qui doit quand même être un peu frustrant.

FLOP

Jenson Button: Pour la première fois de la saison, Jenson n’a jamais été dans le coup. Dommage que ce soit arrivé à domicile pour lui. Le problème de l’Anglais est qu’il n’est jamais parvenu a faire monter ses pneumatiques en température au contraire de Barrichello qui a un pilotage plus brusque. Son mauvais départ ne l’aide pas non plus, sans ça il aurait pu gagner une ou deux places à l’arrivée (voir trois s’il avait été dans les échappements de son équipier en fin de course?). Quoiqu’il en soit il engrange des points qui pourraient s’avérer importants en fin de saison.

Kimi Raikkonen: Le Finlandais joue au yoyo, il peut être excellent un jour et totalement transparent et insipide le lendemain. A Silverstone, je ne l’ai pas vu, il devait siroter une vodka bien gentiellement après avoir mis sa F60 sur pilote automatique…

Bourdais-Kovallainen: Faire une faute aussi stupide quand on se bat pourquoi, la 16-17ème place, c’est stupide pour ne pas dire autre chose. Tords partagés entre les deux, Kovallainen qui change plusieurs fois de ligne et freine beaucoup trop tôt et Bourdais qui est trop optimiste sur le coup aussi. Dommage, Seb devançait son équipier qui n’était nul part en Grande-Bretagne.





Villeneuve chez Toro Rosso en 2010?

23 06 2009

Villeneuve_2006_Canada_01_PHCJacques Villeneuve pense sérieusement à revenir en F1 la saison prochaine. Il y a quelques semaines, le Canadien expliquait que les voitures 2009 convenaient parfaitement à son style de pilotage et que c’est le genre de monoplace qu’il demandait depuis des années. Sur la grille de départ de Monaco, il s’est entretenu avec Lionel Froissart sur cet éventuel retour disant qu’il y avait de vraies opportunités. Et une d’elles pourrait bien être Toro Rosso. L’équipe n’est pas satisfaite de ces pilotes actuels et chercherait donc à les remplacer la saison prochaine. Il est vrai que Boudais n’a pas fait les progrès escomptés après une première saison d’apprentissage et que Buemi, sans être mauvais, ne fait pas oublier le talentueux Vettel.  Ceci dit, au vu des performances actuelles des STR4, Jacques Villeneuve n’aurait pas grand chose à gagner à revenir dans la discipline reine du sport automobile, pour peu qu’elle existe encore la saison prochaine…