Alguersuari nouvel ambassadeur (temporaire?) RedBull en F1!

21 07 2009

Jaime Alguersuari

Jaime Alguersuari sera donc bien au volant de la STR4B en Hongrie. Cette nomination pose beaucoup de questions tant sur le fond que dans la forme. Ce qui est certains, c’est que la tâche du jeune Espagnol ne sera pas simple.

Un choix économique ?

Plus que son coup de volant c’est surtout l’argent du pétrolier Repsol et de la Caixa que le jeune Espagnol apporte dans ses bagages. Un choix purement économique pour la petite Scuderia qui l’année prochaine roulera avec un châssis maison. Le cap de la mi-saison étant désormais dépassé, les forces des différentes équipes se tournent de plus en plus vers le futur championnat. D’autant plus qu’en Hongrie, Toro Rosso étrennera de nombreuses nouveautés, probablement les dernières de la saison pour la petite écurie.  Le temps sera dés lors déjà à 2010. Et le besoin de liquidités risque de devenir réel pour la petite écurie. L’argent apporté les sponsors de l’Espagnol ne sera sans doute pas de trop…

Manque d’expérience :

Beaucoup pensent que Jaime Alguersuari n’a pas le niveau pour rejoindre la F1. Se pose alors la question de savoir s’il n’est pas devenu trop facile d’accéder à la Formule 1. On disait la même chose de Button et de Raikkonen lorsqu’ils ont débarqué dans le paddock respectivement en 2000 et 2001. Ils ont prouvé depuis qu’ils avaient leur place dans ce championnat. Plus que le talent, c’est les conditions qui risquent de couper les ailes du jeune Jaime.

Trois courses pour convaincre :

Il semble que Jaime Alguersuari n’ait pas un contrat jusqu’à la fin de la saison, mais de seulement trois courses. Trois courses pour convaincre, c’est peu…Surtout que ces courses sont la Hongrie, Valence, et Spa. La nomination du jeune espoir ressemble plus à un coup de pub qu’a une réelle possibilité de montrer de quoi il est capable au volant d’une monoplace de F1. Un cadeau empoisonné ? Définitivement oui. D’autant qu’Alguersuari continuera son programme en formule Renault 3.5 dont le calendrier ne coïncide pas avec celui du grand cirque. Quand on repense que la participation de Bourdais au Mans faisait jaser…

Une affaire de com !

Encore une fois, RedBull fait avant tout de la com. Dans le même ordre d’idée on ne peut donc pas exclure voir Sébastien Loeb au volant pour la dernière manche du championnat à Abu Dhabi. La saison WRC sera alors terminée et Loeb sera donc libre de venir s’amuser en F1. Mais ça c’est déjà une autre histoire…

Publicités




BrawnGP restera concentrée sur 2009…

12 07 2009

Rubens Barrichello

Si cela s’avère nécessaire. La décision de continuer à développer la BGP001 cette saison sera prise avec le GP de Hongrie, en fonction des performances des RedBull. D’importantes évolutions seront apportées à la BGP001 lors du prochain GP.

Les récents résultats des pilotes RedBull va pousser l’écurie de Ross Brawn a remobiliser une partie de ses forces sur la saison actuelle. « Nous essayons de trouver un équilibre entre ce que nous pouvons faire pour la saison prochaine et ce que nous pouvons encore faire cette année, mais les restrictions en matière de soufflerie font que l’on ne peut pas augmenter notre programme de développement autant que nous le voudrions. » explique Ross Brawn au site autosport.com.

« Ils (RedBull) ont pris un avantage avec leur voiture, mais nous devons faire le maximum pour limiter les dégats. Je pense que dans des conditions mxtes, nous serons plus proche. Nous avons des évolutions prévues prochainement qui devraient nous permettre de revenir » ajoute-t-il.

Quoi qu’il en soit cette deuxième partie de championnat s’annonce plus serrée que la première, et c’est tant mieux pour le spectacle!





RedBull avec Mercedes en 2010?

12 07 2009

Norbet Haug

L’idée fait en tout cas son chemin. Il y a peu, Christian Horner déclarait que le choix du moteur n’était pas encore arrêté pour la saison prochaine, expliquant que BrawnGP avait montré qu’il était possible de changer de motoriste tardivement et malgré tout être compétitif. Du côté de chez Mercedes, on confirme qu’on discute pour fournir une troisième équipe la saison prochaine: « Ce n’est pas décidé de manière définitive. Le Conseil Mondial du Sport Automobile a accepté de changer pour que la limite ne soit pas deux à l’avenir, mais quatre. Nous pouvons obtenir un certain refinancement de la fourniture des moteurs à trois autres équipes, et c’est le plan. Nous sommes donc en négociations. Nous pourrions avoir trois équipes clientes » a déclaré Norbert Haug. Par contre l’Allemand refuse de confirmer que des négociations ont lieu avec RedBull racing: « Je ne peux mentionner aucun nom d’équipe, mais la chose positive est que nous avons obtenu un certain nombre de demandes en réalité – et nous espérons que c’est justifié. La Formule 1 à cet égard est aussi une mode, et notre moteur est vu comme un fort moteur, peut-être le meilleur. »





Le poste de troisième pilote par RedBull

1 07 2009

1246444342A une époque pas si lointaine que cela, le poste de troisième pilote était presque aussi important que celui de titulaire, bien que nettement plus ingrat. Le troisième pilote participait pour une part importante au développement d’une monoplace de F1. On se souviens du rôle d’Olivier Panis salué par l’écurie McLaren au début des années 2000 par exemple. Aujourd’hui, réduction des essais oblige, le troisième pilote est plus souvent cantonné à un rôle d’observateur. D’ailleurs, les pilotes de réserves actuels ont souvent une activité sportive hors F1. Le rôle du troisième pilote a changé. Chez RedBull il fait partie de la formation des jeunes issus du programme des jeunes pilotes:  » Avec le bannissement des essais en saison, Red Bull voit la nomination d’un troisième pilote comme une partie de son programme d’entraînement des jeunes pilotes, permettant à un pilote de suivre toutes les activités des équipes de Formule 1 lors d’un week-end de course, assistant aux briefings techniques et écoutant sur le muret les conversations radios des voitures. » C’est ainsi que Jaime Alguersuari, champion en titre de Formule 3 britannique, succèdera  à Brendon Hartley à partir du Grand Prix d’Allemagne.





Button n’est pas prophète en son pays!

22 06 2009

290

Avec six victoires en sept courses, Jenson Button devait surement espérer remporter un nouveau succès sur ses terres devant son public. Plus que toute autre, cette victoire aurait eu un goût de revanche pour celui qui était dans l’ombre de Lewis Hamilton la saison dernière. La revanche c’est Vettel qui l’a prise après avoir laissé échapper la victoire en Turquie au profit de…Button. Il faut dire que RedBull avait apporté pas mal de nouveautés sur la RB5 de Vettel et Webber: nouveau museau plus large, nouvel aileron avant, double diffuseur revu également, optimisation de la dérive couvrant le moteur, sans oublier une légère modification au niveau de l’empattement. Bref c’était quasiment une RB5b qui débarquait sur l’aérodrome de Silverstone. Résultat, Vettel et Webber se sont promené dans la campagne anglaise nous offrant une course ennuyeuse qui pourrait pourtant marquer un tournant important dans le championnat en relançant son intérêt.

Des nouveautés, il y en avaient aussi chez Ferrari, mais là elles n’ont pas apporté le gain en performance escompté. La Scuderia prépare une grosse évolution pour le Nurburgring ou la Hongrie qui devrait lui permettre de se rapprocher un peu plus des avants-postes. Les rouges seront-ils les arbitres entre RedBull et BrawnGP? Le staff de l’écurie autrichienne doit secrètement espérer qu’une autre équipe vienne se mettre régulièrement entre elle et les BGP001, comme ce week-end pour pouvoir décrocher le titre en fin de saison. Malgré tout, on peut être satisfait chez Ferrari si on compare la situation à celle de chez Renault, BMW-Sauber ou encore McLaren qui luttait pour le titre la saison dernière. Hamilton a fait le chemin inverse de Button, adulé l’année dernière, les anglais n’avaient plus dieu que pour le pilote Brawn cette année, tandis que le pauvre Lewis végétait dans les profondeurs du classement. Moralement ça doit être dur pour le jeune britannique.

Parmi les bonnes surprises de ce grand prix, citons Nico Rosberg et sa Williams qui parvient une fois de plus à finir dans les points et offre la 5ème place du championnat constructeur à son écurie. Et au vu des performances de McLaren elle pourrait bien la concerver jusqu’à la fin de la saison. Petit bémol du côté de Nakajima qui termine hors des points alors qu’il était 4ème sur la grille, la faute à une stratégie douteuse dont l’écurie de Sir Franck et Patrick Head est coutumière.

La F1 va prendre un peu de repos avant de reprendre le chemin des circuits dans trois semaines, direction le Nürburgring. Mais d’ici là, il risque encore d’y avoir du grabuge en coulisses avec le duel FIA-FOTA.